Voices From The Street (Tor, 2007)

Voices From The Street n'est pas de la science fiction mais plutôt un roman réaliste américain.

Stuart Hadley est un jeune vendeur de radios et téléviseurs au début des années 50 à Oakland en Californie. Hadley est aussi un jeune homme révolté, un artiste, un rêveur, un déphasé. Il a ce que beaucoup considérerait comme une vie idéale; une maison confortable, une jolie femme, un travail correct avec des perspectives d'avancement, mais il ne se sent pas comblé; il lui manque quelque chose. Il essaye d'abord de combler ses manques par l'alcool et le sexe, puis par le fanatisme religieux, mais rien ne marche et ca le rend fou. Il réagit à l'amour de sa femme et à la gentillesse de son employeur avec craine et anxiété.

Ceci est l'histoire d'Hadley et de sa descente dans l'enfer de la dépression et de la folie, c'est aussi l'histoire de sa rédemption..

Voices From The Street est un des premiers roman que Philip K. Dick ait écrit et le seul qui n'ait pas été publié, pas même dans une petite maison d'édition. Davantage connu de son vivant comme auteur de science-fiction, PKD a aujourd'hui la réputation d'un auteur américain dont les écrits visionnaires ont permis une réflexion ironique sur le présent. Ce roman complète la publication de son oeuvre.